Publié par Laisser un commentaire

DES ORIGINES A NOS JOURS

Les Romains utilisaient des feuilles de papyrus imbibées de cire D’ABEILLES. En Chine, les bougies étaient fabriquées avec de la cire végétale à l’intérieur de tubes de papier de riz.

Mais d’où vient elle exactement ?

LA BOUGIE A TRAVERS LE TEMPS

Dès le IVe siècle après J.C, l’Empereur Constantin imposa la présence de bougies lors des cérémonies chrétiennes. Durant des siècles, le jonc a été utilisé pour faire des chandelles. Fendu avec précaution pour ne pas abîmer la moelle, il était trempé dans de la graisse végétale ou animale qu’on laissait ensuite durcir.

Au Moyen Âge, la bougie est constituée d’une mèche tressée et enveloppée de suif produit par des animaux de ferme. Elle est malodorante et graisse les doigts. La noblesse et le clergé s’éclairent avec des bougies en cire d’abeille et laisse au peuple français l’éclairage au suif.

La chandelle rivalise avec la lampe à l’huile. Au XIVe siècle, en France, il se crée une corporation des chandeliers-ciriers-huiliers rangée sous la bannière de Saint-Nicolas. Dans la langue française, apparaît alors le mot « bougie », tiré de Bugaya, transcription en arabe du mot kabyle, Bgayet, nom d’une ville maritime d’Algérie, en Kabylie (actuellement Béjaia).


L’EVOLUTION DE LA BOUGIE

En 1783, dans le cadre de ses recherches sur le savon, le chimiste suédois, Carl Scheele, fait bouillir de l’huile d’olive avec de l’oxyde de plomb et obtient une substance au goût sucrée, la glycérine. En 1820, poussé par cette découverte, le chimiste français, Michel Eugène Chevreul découvre comment isoler et extraire l’acide stéarique des matières grasses d’origine animale. C’est l’invention de la bougie stéarique, notre bougie actuelle, qui remplace en 1825, la chandelle de suif.

Vers la première moitié du XIXe, l’industrie chimique, à travers le raffinage, sépare les différents éléments composant les hydrocarbures : naissance de la paraffine. Désormais, Nantes devient la capitale de la bougie. Actuellement, 80 % de la production française provient de la région nantaise.

De nos jours, la stéarine d’origine animale est remplacée par celle d’origine végétale, plus écologique et respectueuse de l’environnement. On peut trouver de la cire de palmes, de soja… Avec l’invention de l’électricité, en 1879, la bougie perd de son importance. De nos jours, elle est essentiellement décorative. Cependant, il est prudent d’avoir une bougie, à portée de main, en cas de panne de courant…

Découvrir nos bougies à la cire de soja ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *